La conteuse...

Je me sens profondément terrienne et mon répertoire parle de la terre, des hommes au sein de la nature, celle qu'ils domptent comme celle qu'ils craignent et de leurs questionnements.
J'aime m'ancrer dans un territoire ; du Poitou qui m'a vu naître et grandir j'ai gardé des souvenirs de chaque saison gravés dans la peau. Dans le jardin de mon père, j'ai semé les graines de ce que je suis aujourd'hui.
De la Provence qui m'a adoptée, je me suis emplie d'autres paysages et d'autres essentiels. Elle est devenue le jardin de ma vie, à partir duquel je peux partir, nomade de la parole et revenir.
Mon répertoire s'appuie sur des contes traditionnels, fruits de collectage ou d'anthologie. J'aime aussi m'inspirer des chercheurs pour imaginer quelques destins.
Je me sens passeuse, contes et légendes ne m'appartiennent pas, je les transmets pour que d'autres les content un jour.
Je suis une chercheuse de vérité et de sens ; pour moi le conte est un prince qui nous transmet de l'essentiel et n'a besoin ni d'artifices ni de fards pour révéler sa beauté. Noblesse suprême, il révèle ses grâces aux seigneurs qui ont des oreilles pour entendre.

cercle Tonin


Page suivante : La formatrice